Étape indispensables pour vendre son terrain

Contrairement à la vente d’une maison ou d’un appartement, la vente d’un terrain doit respecter certaines règlementations imposées par la législation avant d’entamer les transactions. Si vous souhaitez mettre en vente un terrain ou une partie de votre bien, découvrez les étapes à réaliser et les documents qu’il vous faudra.

Consulter le PLU

Le PLU (plan local d’urbanisme) ou POS (plan d’occupation des sols) sont les documents officiels régissant les règles d’urbanisme par région. Avant de vendre un terrain, vous devrez d’abord le consulter auprès de la Mairie afin de savoir si vous avez le droit de céder une part de votre bien, mais aussi pour déterminer s’il est constructible ou non. Ces éléments vous permettront de définir le prix du bien, mais aussi de déterminer s’il faudra avoir recours à d’autres démarches administratives, dans le cas où ces conditions ne sont pas remplies.

Il faudra également vous informer sur les différentes servitudes qui influenceront aussi sa valeur : conduit d’électricité, gaz et eau, raccordement à l’égout public, droit de passage, viabilisation…

Estimer la valeur du terrain

Avant de vendre un bien immobilier, il est également indispensable d’estimer le prix du terrain, mais avant cela, vous devrez d’abord évaluer sa surface. Pour cette étape, le recours à un géomètre est indispensable puisque seul ce professionnel pourra mesurer, borner et réaliser le document parcellaire cadastral. Habituellement, les frais du géomètre sont à votre charge, mais il est possible qu’en ayant recours à une agence immobilière, vous soyez libéré de cette tâche.

Une fois la surface du terrain évaluée, vous pourrez estimer son prix. Il dépendra de plusieurs facteurs : caractéristiques du terrain (nature du sol, exposition…), prix de l’immobilier au m² dans la région, accessibilité et emplacement, proximité de la route ou non, etc. Pour connaitre une estimation de prix, n’hésitez pas à contacter un professionnel de l’immobilier.

Viabiliser puis trouver un acheteur

Pour optimiser la valeur de votre terrain à vendre, il est également conseillé de procéder d’abord à une viabilisation, c’est-à-dire raccorder le bien aux principaux réseaux (eau, électricité, gaz, assainissement). Les travaux pourront coûter entre 5000 à 15 000 €, mais le prix de la vente sera plus avantageux.

Vous pourrez ensuite faire la prospection et la publicité pour trouver des acheteurs potentiels. Pour cela, vous pouvez publier des annonces sur les supports immobiliers ou les outils offerts par Internet. Pensez à bien présenter le bien pour séduire l’acheteur lors de la visite : nettoyage, débroussaillage, etc.